samedi 30 octobre 2010

He was one of the " Few "

Portrait du Pilot Officer Albert van den Hove d'Ertsenrijck,
descendant de son Hurricane
du 501 " County of Gloucester " Squadron.
( collection Adrienne Lecoeuvre )


André Bar souhaitait que je réalise le portrait d'un pilote belge, ayant combattu au sein de la R.A.F. durant la Bataille de Grande - Bretagne. Je vais être plus précis : Au même titre que Henri Picard, il voulait une illustration au crayon ordinaire ( crayon de papier pour les Français ) pour la couverture de son livre, dédié à ce pilote. Son identité : Albert van den Hove d'Ertsenrijck.

Pilote au sein de l'Aéronautique militaire belge lors de l'invasion allemande, Albert van den Hove d'Ertsenrijck rejoint le Royaume - Uni pour continuer la lutte. Son épouse et ses deux filles, Rosemary et Adrienne, sont restées en Belgique. Incorporé dans la R.A.F., Il combat aux côtés de vingt - huit de ses compatriotes, répartis dans onze escadrilles :


Fighter Command ( sur Hawker Hurricane ) :
  • 32 Squadron
  • 43 " China - British " Squadron
  • 46 Squadron
  • 56 " Punjab " Squadron
  • 87 " United Provinces " Squadron
  • 145 Squadron
  • 213 Squadron
  • 229 Squadron
  • 501 " County of Gloucester " Squadron
Coastal Command ( sur Bristol Blenheim ) :
  • 235 Squadron
  • 236 Squadron

Albert van den Hove d'Ertsenrijck, durant sa période en opérations, est affecté au 43 Squadron et ensuite, au 501 " County of Gloucester " Squadron ( arrivé la veille de sa mort ). Titulaire de trois victoires confirmées et de deux victoires probables, il est abattu le 15 septembre 1940 et meurt dans le crash de son Hurricane, en tentant un atterrissage forcé ( Bilting, Comté du Kent ).

Plaque commémorative
érigée au bord du lieu du crash,
The River Stour.

( collection Philippe Lecoeuvre )

J'étais à la bourre pour diverses raisons. Devant remettre l'illustration le mardi 12 octobre 2010, je devais retravailler certaines parties. Arrivé le matin et armé de mes crayons et de ma documentation, je prenais le contrôle d'une table de la bibliothèque de la Section Air & Espace. Lorsque j'ai eu terminé ( peu avant 15h ), j'étais fatigué... mais content ( quoique, pour certains détails... )! André était ravi. Il l'était à un tel point, qu'il m'offrit des reproductions de photos sur la R.A.F. durant la Seconde Guerre Mondiale!!!!!! Parmi celles - ci, oh surprise, se trouve deux photos où figure Pierre Clostermann!!!

Le dimanche 17 octobre, André offrit le portrait de son père à Adrienne... à sa grande surprise!!! Comme je l'ai écrit précédemment, j'ai tout fait pour ne pas lui en parler la veille!!!!!

Adrienne Lecoeuvre découvrant le portrait.
( collection André Bar )

Père et fille réunis.
( collection André Bar )

Ce lien vous mènera vers un site, sur lequel est publié un article parlant de l'inauguration de la plaque commémorative :

www.britain-at-war-magazine.com/news/battle-of-britain-pilot’s-memorial-dedicated


P.S. : Merci à André Bar pour les photos et la version scannée de mon illustration. Je remercie, également, Philippe Lecoeuvre pour la photo de la plaque commémorative.

mercredi 27 octobre 2010

A sunday in the Strip Cartoon's Universe

Affiche de l'évènement.


Dimanche 17 octobre 2010.

Ce week - end, Wavre ( chef - lieu de la province du Brabant wallon ) organisait les 4ème rencontres internationales de la B.D. en Brabant wallon. Lors des deux précédentes éditions, j'avais pu avoir une dédicace de Bédu ( Les Psy ), et deux dédicaces de Cauvin ( Les Tuniques Bleues, Les Psy, Pierre Tombal, etc... ).

Cette année - ci, l'invité d'honneur était Bob de Groot, scénariste de Léonard le Génie ( entre - autre ). But de mon après - midi : rencontrer Bob de Groot et obtenir une dédicace! Voici la liste des auteurs présents lors de cette manifestation :

Aidans, Bédu, Bercovici, Borecki, Bosse, Calderon, Cauvin, Clovis, De Gieter, De Wulf & De Marck, Dehaes, Denayer, Despas, Devos, Di Sano, Dress, Dufaux, Ersel, Fernandez, Floch, Gilson, Glogowski, Gloris, Godi, Grenson, Gürsel, Hellebaut, Jannin, Krings, Lamontagne, Lapiere, Legrain, Lenaerts, Marco Paulo, Maricq, Denys Mathey, Morales, Mormile, Osi, Eddy Paape, Peral, Pierrephi, Renaud, Roels, Saive, Servais, Sondron, Speltens, Stallaert, Swysen, Teng, Van De Walle, Venanzi, Vertonghen, Vrancken, Walt et You.

Départ de mon domicile à 14h. Dix minutes plus tard, j'arrive devant l'hôtel de ville ( La Mairie pour les Français ). Le temps de m'assurer qu'il n'y a qu'une seule entrée, j'aperçois Léonard et son Disciple, que je salue de loin.

Léonard, armé de son blâme, indique la route à suivre.

Me dirigeant vers l'entrée principale, je plonge directement dans l'univers du 9ème art. Les bandes dessinées d'occasions, les albums de collection ( minimum 100 euros ), les affiches, les figurines et bien d'autres s'offrent à mon regard. Etant à la recherche de quelque chose de précis, je tombe sur le dernier album du Scorpion ( sorti très récemment ), en vente pour 6 euros et des poussières ( au lieu de 11 euros et des poussières )!!!!!! Dans ces conditions, aucune hésitation n'est de mise. Je " dégaine " mon porte - feuille!!!

Ravi, j'entre dans le couloir qui entoure la cour intérieure. Directement, je tombe sur des saltimbanques, suivi de l'un ou l'autre dessinateur. Je m'attarde un petit peu, le temps de jeter un coup d'oeil ou de prendre une photo.

Groupe de saltimbanques.
Spirou... surpris!

Rick De Wulf et Marck Daniëls.

Objets provenant du monde des légendes.
Grande déception : je n'ai pu prendre
un portrait de la jeune elfe. Elle était
vraiment mignonne ( snif )!


Alain Kojele Makani,
bédéïste - caricaturiste congolais.


Après quelques pérégrinations, j'entre dans la salle où se déroulent les séances de dédicaces.


Après m'être acquitté de la taxe d'entrée de 2 euros, et muni d'un pass autour du poignet, je remarque qu'il y a deux files importantes. Bien entendu, la plus longue est celle de Bob de Groot. A propos, vous vous demandez certainement comment procéder pour obtenir une dédicace? C'est très simple :

Vous allez acheter une ou plusieurs B.D. neuves du ou des auteurs plébiscités. A la caisse, vous recevrez, à votre demande, un ou plusieurs tickets. Chacun de ces derniers porte le nom d'un auteur. Dès que cela est fait, vous revenez sur vos pas et vous faites la file.

Ne désarmant pas, je traverse la salle pour me rendre vers l'un des deux stands de BD - World.


Là, je me mets à la recherche d'un album de Léonard. L'un des préposés à la vente me confirme que les numéros les plus récents sont déjà partis. Qu'à cela ne tienne, je décide de ne pas quitter le monde de l'aviation, dans lequel je suis tellement englué ( passion, quand tu nous tiens ). J'achète le n°3 " C'est un quoi, déjà? ". Le prix : 9 euros et des poussières.


De retour dans la salle, je m'installe dans la file destinée à Bob de Groot. Il doit être entre 14h30 - 14h40. Comment ai - je meublé le temps durant l'attente? En lisant le programme de l'évènement, en découvrant cet album de Léonard que ne connais pas ( surprenant, n'est - ce pas? ), en observant le va - et - vient autour de moi et parfois, en immortalisant certaines scènes.


Vu que la file se trouve dans le passage, j'ai dû m'écarter à plusieurs reprises. Ce dont je suis le plus fier, c'est de l'avoir fait pour Frédéric Jannin ( les auditeurs de la Première savent de qui je parle )!!!


En ce qui concerne les personnages de B.D., j'ai l'occasion de voir Spirou, Boule & Bill et, bien entendu, Léonard et son disciple. Je voulais avoir une photo avec ces derniers. Le monsieur, derrière moi dans la file, accepte de nous photographier. Si les deux jeunes filles portant les déguisements se reconnaissent, je tiens à leurs dire qu'elles ont les plus belles mains que j'ai pu voir à ce jour.

Disciple, moi - même et Léonard,
me donnant un blâme.


En réponse aux bouffonneries de son disciple,
Léonard ne rechigne pas
à donner des blâmes!!!



Bob de Groot en pleine discussion.

A un moment donné, Bob de Groot s'absente. Un petit peu d'émoi dans la foule, mais tous comprennent ( je l'espère ) que les auteurs sont aussi des êtres humains.

Calderon ( Jaime Calderon ).

Arrive enfin mon tour. Il doit être aux alentours de 17h!!! Je m'installe pendant qu'il signe des sérigraphies de Léonard, réalisées il y a peu. Deux minutes plus tard, il peut m'accorder un petit peu de son temps :

  • Bonjour.
  • Bonjour, Monsieur. S'il vous plaît.
  • Alors, à quel prénom?
  • Mehdi. M - E - H - D - I.

Bob de Groot s'attaque à mon album.


Un peu dépassé par les évènements, je me rends coupable d'un terrible oubli. Je ne suis pas entrain de filmer! Autant vous dire que je me rattrape immédiatement.

video

Réalisation de ma dédicace par Bob de Groot.


  • Merci infiniment.
  • Mais avec plaisir!

Nous nous serrons la main :

  • Au revoir. Bon week - end.
  • Au revoir, Monsieur. Bonne fin d'après - midi.

Je laisse ma place à la personne suivante. La tête un peu dans les nuages, je reste pour prendre quelques photos et flâner ici et là.

Yvan Fernandez,
repreneur de la série
" Chevaliers du Ciel ".


Cour intérieure
de l'hôtel de ville de Wavre.


Quittant tranquillement les lieux, je rentre chez moi, perdu dans mes pensées.

Ma dédicace, photographiée à mon domicile.

lundi 18 octobre 2010

Remember the fallen birds ( Part two )

Arrivé à l'intérieur, je pars à la recherche de visages connus. Croisant une des connaissances de la Section Air & Espace, Michele Moscatelli, mon périple m'amène près d'un bar. C'est là que je retrouve André Bar et toute la bande. Attendant un petit verre de blanc, je salue Daniel Brackx ( bénévole à la bibliothèque de la Section Air & Espace ), co - auteur du livre " Ailes Brisées de l'aviation belge ".

Cherchant du regard le Baron Michel " Mike " Donnet, je parviens à le trouver. Humblement, je lui demande si il accepterait de me dédicacer " ILS EN ETAIENT, Les Escadrilles Belges de la R.A.F. ". Ouvrage qu'il a co - écrit avec Léon Branders, ancien pilote de chasseur - bombardier dans la R.A.F. ( 349 " Belgian " Squadron, décédé vers la fin de l'année 2008 ). " Mike " accepte volontiers. Lui prêtant mon " Bic " ( stylo à bille pour les Français ), il me demande de lui rappeler mon prénom. Ce que je fais en l'épelant, afin qu'il ne l'écorche pas ( il y a eu des précédents )!!!!!!

" Mike " ( " notre ami commun ", comme dirait André )
me fait le grand honneur de...


... dédicacer mon livre ( j'ai un bol de cocu ).

Je le remercie infiniment, tout en présentant mes respects à son épouse, lorsqu'il la verra. A peine avons - nous terminé qu'il est accosté par une de ses connaissances. Je m'éclipse en douce, en admirant le privilège que " Mike " m'a accordé ( un de plus ).

A six mètres de moi, je remarque une vieille dame très distinguée se reposant sur une canne. Bien que je ne connais pas son nom, j'ai eu l'occasion de la rencontrer auparavant, lors des funérailles de Guy Hanze ( voir publication du mois d'avril 2010 ). Nous nous observons durant quelques secondes, jusqu'à ce qu'elle s'approche de moi en me demandant :

  • Are you English?
  • No. I'm a coloured, half Belgian - half South African.

Je la salue et lui demande comment elle se porte. Contrairement à notre première rencontre, je trouve qu'elle a une mine rayonnante. Ayant vu le " Poppy " sur le col de ma veste, elle s'était demandée si je n'étais pas Anglais. Lui rappelant notre première rencontre, je lui explique ce que je fais et le pourquoi de ma présence. Cette dame, d'origine britannique, est la veuve d'un ancien aviateur belge de la R.A.F., Jean - Louis de Norman et d'Audenhove. Ce dernier avait été Air Gunner au sein d'une escadrille de bombardiers bimoteurs B - 25 Mitchell.

Jean - Louis de Norman et d'Audenhove.

Ayant survécu à la guerre, il meurt le 25 novembre 1954 avec son pilote, Charles Roman ( ancien de la R.A.F. ). Lors d'un vol d'entraînement de routine à bord d'un Armstrong - Withworth Meteor NF.11 ( 11ème Escadrille de Chasse de Nuit/1er Wing à Beauvechain ), la canopée se détache et décapite les deux occupants. L'appareil part s'écraser dans le bois de la Houssière, à Braine - le - Comte.

Durant notre discussion, elle me présente son fils, qui tient beaucoup de son père ( c'est mon avis ). Nous en venons à parler de André ( qu'elle connait très bien ) et de ses connaissances en terme d'aviateurs belges dans la R.A.F. Se trouvant à notre gauche, je lui indique la dame ( Adrienne Lecoeuvre ) qui se tient à l'extrême droite du " Groupe André Bar ". Je lui explique que Adrienne est la fille d'un pilote belge, ayant volé au sein de la R.A.F. durant la Bataille de Grande - Bretagne. Souhaitant la lui présenter, je lui demande son nom. Je n'en comprends que la moitié ( de Norman ) et lui dis qu'elle devra sûrement me le répéter!!!

Adrienne, Philippe et Madame de Norman et d'Audenhove avec,
en arrière - plan, Nathalie ( la fille de Adrienne ).


Vue de l'intérieur, prise en coup de vent.

Monsieur de Norman et d'Audenhove, avec sa mère,
montrant la photo de son père à Philippe.


Profitant d'un moment de répit, je demande au membres du " Groupe André Bar " si je peux les prendre en photo. Ils souscrivent à ma requête, en insistant d'être devant le Hurricane de la Section Air & Espace. Que demander de plus!!!!!!!!!!

Adrienne, André, Marie - Claire et Philippe,
immortalisés devant le Hurricane
de la Section Air & Espace.


André est très sollicité pour les dédicaces ( il y a de quoi ). Pendant qu'il fait son office avec l'ouvrage de Monsieur de Norman et d'Audenhove, ce dernier raconte que lors de sa naissance, il a failli se faire baptiser " Mitchell " ( vous devez savoir pourquoi )!!!

Aaaah, la rançon de la gloire.

En éternel insatisfait, je souhaite avoir une photo où je figure avec le groupe. Près d'une table servant de bar, j'aperçois " Charlie " ( bibliothèque de la Section Air & Espace ) et lui demande si il peut nous photographier. Comme je suis extrêmement perfectionniste, je lui demande de recommencer... pour une histoire de cadrage.

Monsieur de Norman et d'Audenhove, Marie - Claire, André,
Madame de Norman et D'Audenhove, moi - même, Adrienne et Philippe.
Merci " Charlie ".

La faim se faisant ressentir, André nous propose de nous rendre au restaurant de Auto World ( Musée de l'automobile, juste en face ). Philippe me propose de les accompagner. Je tergiverse, l'espace d'un instant, mais me range à l'avis de la majorité. En nous dirigeant vers la sortie, nous passons à côté de Gustave Rens ( ancien pilote dans la R.A.F., au sein du 33 Squadron et du 349 " Belgian " Squadron ). Je l'avais vu à la fin de la cérémonie, lorsque je me suis retrouvé avec Robert " Bobby " Laumans et Henri Branders. Je dis à Adrienne qu'il est l'auteur des ouvrages " Les Belges dans la Bataille d'Angleterre " et " Pas de panache en altitude ". Profitant de l'occasion pour le saluer, je lui présente Adrienne.

Gustave Rens ( 93 ans et bien portant ), Adrienne et Philippe.

Après un court instant, Philippe rapplique et engage la conversation. Battant en retraite, Adrienne me dit ceci :

  • Oooh, Mehdi... c'est encore un vieux qui va commencer à raconter son histoire.

C'était à craindre, bien entendu!!! Néanmoins, Adrienne ajoute ceci ( phrase approximative ) :

  • Je te reconnais une qualité, c'est que tu abordes chaque personne comme si elle était unique.

C'est assez vrai... et j'ajoute que pour moi, chaque personne est unique, parce que nous sommes tous différents. Après tout, j'en suis un bel exemple, n'est - ce pas?

Gustave Rens captive son auditoire,
en la personne de Philippe.


Ecoutant Gustave Rens, ce dernier nous raconte une anecdote vécue à Gibraltar, durant la guerre. Il se promenait dans les rues de la ville en uniforme, avec le titre d'épaule " Belgium " cousu sur le haut des deux manches. Gibraltar était pleine de soldats. A un moment donné, il croise la route de deux militaires britanniques. L'un des deux lit le mot " Belgium " et demande à son compagnon de marche :

  • " Belgium "? Qu'est - ce que c'est ça?
  • Ooooh, c'est sûrement une de nos colonies!

Eclats de rire de tout l'auditoire. Peu après, André remet sa carte de visite à Gustave Rens, et nous prenons congé de lui.

Durant le repas, Philippe me montre le livre qu'il est entrain de préparer sur Albert van den Hove d'Ertsenrijck. Un superbe ouvrage très méticuleux, très bien illustré et que je vais lire avec beaucoup d'intérêt, lorsqu'il sera édité. De son côté, André prépare également un ouvrage à ce sujet.

Nous nous quittons après 16 heures. J'accompagne André et Marie - Claire au Musée pour aller récupérer des exemplaires du livre " Ailes Brisées de l'aviation belge ". Je reçois un exemplaire des mains de André, avant de quitter les lieux.

Mon exemplaire, offert et dédicacé
par André Bar.


Une nouvelle journée bien remplie se termine, avec des idées plein la tête.

dimanche 17 octobre 2010

Remember the fallen birds ( Part one )

Parc, derrière le site du Cinquantenaire,
où se trouve le Mémorial de l'Aviation Militaire.



Samedi 16 octobre 2010.

J'avais rendez - vous avec André Bar à 10h30, près de l'entrée du Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire ( site du Cinquantenaire, Bruxelles ). A l'heure - dite, je me dirige vers le lieu de rendez - vous. En chemin, je rencontre Maurice Leens ( ancien " rampant " dans la R.A.F. , vu le 21 septembre 2010 ) que je salue et avec lequel j'échange deux - trois mots. Enfin, je retrouve André, accompagné de plusieurs personnes. Je fais la connaissance de :

  • Marie - Claire, sa compagne.
  • Adrienne Lecoeuvre, la fille de Albert van den Hove d'Ertsenrijck ( l'un des pilotes belges de la R.A.F., tué durant la Bataille de Grande - Bretagne ).
  • Philippe Lecoeuvre, son époux ( Français ).
  • Nathalie, une des filles d'Adrienne.
  • Christina et Zoé, la belle - fille et la petite - fille d'Adrienne.

De là, nous nous dirigeons derrière l'aile gauche du Cinquantenaire, où se trouve le Mémorial de l'Aviation Militaire. Ce monument, inauguré le 15 octobre 2000, est dédié aux membres des Forces Armées tombés en service commandé.

Les Cadets de l'Air.

Tout doucement, les spectateurs s'installent.

Arborant un " Poppy " ( cadeau de André ) sur le col de ma veste, et un autre sous forme de pin's ( cadeau de Marie - Claire ) sur ma poche de poitrine, je commence à " mitrailler " la scène... et les figurants!!! Durant mes pérégrinations, je tombe sur le Baron Michel " Mike " Donnet ( ancien pilote de chasse dans la R.A.F., au sein du 64 Squadron et du 350 " Belgian " Squadron ) assis à côté de Maurice Leens. C'est toujours une joie de revoir ces Anciens de la R.A.F., et de pouvoir converser avec eux.

Discussion entre aviateurs belges et français.

Mes pas me mènent à rencontrer Guido Vanheck, Lieutenant - Général Aviateur retraité de la Composante Air ( vu le 21 septembre 2010 ). Quelques instants plus tard, j'aperçois Henri Branders ( ancien pilote de chasseur - bombardier dans la R.A.F., au sein du 349 " Belgian " Squadron ), pressant le pas. Ne pouvant rester debout durant une longue période, il m'adresse son éternel sourire, me serre la main, me décrit ce qu'il va faire en vitesse... et fonce vers une chaise installée au premier rang.


Philippe Lecoeuvre et André Bar.

Maurice Leens conversant avec Henri Branders.

Le joueur de cornemuse,
qui interprétera
The Last Post et l'hymne national belge.


Les étendards, représentant les associations des vétérans et anciens combattants.

Deuxième à partir de la gauche :
Guido Vanheck et le Baron Michel " Mike " Donnet.


Aux alentours de 11 heures, la cérémonie débute... et la pluie s'invite ( eh merde )! Heureusement, cela n'a duré que deux ou trois minutes et puis, de toute manière, j'avais mon parapluie.

video

Les petites précautions d'usages sont énoncées en trois langues :
français, néerlandais et anglais.


Discours d'ouverture de la cérémonie.

video

La fanfare de la Composante Air.

video

Discours prononcé par
le Lieutenant - Général Aviateur e.r. Baron Michel " Mike " Donnet,
âgé de 93 ans.
( Aéronautique militaire belge, Royal Air Force et Force aérienne belge ).


Lieutenant - Général Aviateur e.r. Guido Vanheck,
prononçant son discours en trois langues
( français, néerlandais, anglais ).


Poème écrit par la veuve d'un pilote ( elle - même décédée ),
lu par une proche ( vraisemblablement ).


Salut pour The Last Post.

Commence alors le dépôt des couronnes de fleurs. Dès l'annonce, une ou plusieurs personnes ( militaires ou civiles ) accompagnent un/une ou deux Cadet(te)s de l'Air, portant la couronne représentant l'association.

Dépôt de la première couronne de fleurs,
par le Général - Major Aviateur Claude Van de Voorde.


Sous la houlette d'une femme officier,
les Cadet(te)s de l'Air viennent se poster
et se tiennent prêt(e)s.


Dépôt de la couronne du Comité Franco - Belge Guynemer.

Clôture de la cérémonie. Toute l'assemblée se lève, et les militaires se mettent au garde - à - vous. Salut pour l'hymne national belge, au son de la cornemuse. Avant que les personnes ne se dispersent, l'officier en charge des annonces invite celles et ceux qui le désirent, à venir prendre un verre dans le hall de la Section Air & Espace. A cette occasion, un livre est présenté au public : " Ailes Brisées de l'aviation belge " ( avec parmi les auteurs, André Bar ).

Les spectateurs vont voir, de plus près, les noms gravés
sur le monument et les couronnes de fleurs.


Un peu perdu dans la masse, j'aperçois Robert " Bobby " Laumans ( ancien pilote de chasse dans la R.A.F., au sein du 74 Squadron et du 350 " Belgian " Squadron ). Ravi de nous revoir, nous nous saluons, comme de vieilles connaissances. Tout comme moi, il est à la recherche de Henri Branders. Entre - temps, j'ai salué Hélène Scherman - van Wersch ( veuve de Albert " Pij " van Wersch, ancien pilote de chasse dans la R.A.F., au sein du 350 " Belgian " Squadron. Vu le 21 septembre 2010 ), accompagnée de Philippe Deman. Ce dernier me dira qu'il a eu l'occasion de voir mon blog.

Finalement, je suis parvenu à retrouver Henri Branders!
Robert " Bobby " Laumans m'a, bien entendu, devancé d'une longueur.


Robert " Bobby " Laumans racontant son vol en planeur
du 10 octobre 2010,
organisé par ses filles, à l'occasion de ses 90 ans à venir
( 4 décembre 2010 ).



Couronne de " Poppies " représentant
la Fédération Nationales des Anciens
de la R.A.F. et de la S.A.A.F.
( 1940 - 1945 )
.


Je suis le dernier à rester sur les lieux. Après mettre acquitté de ma tâche de photographe ( du moins à l'extérieur ), je me dirige vers la Section Air & Espace.

Pour connaître la suite, il faudra attendre la prochaine publication.