dimanche 22 juillet 2012

Another " Mitchell Boy " has gone

 Raoul Schreiden.
( 1923 - 2012 )

Cette photo a été prise dans le restaurant belge
" Chez Gaston ".

( collection André Bar )


Chers amis et passionnés de la R.A.F.,

C'est, décidément, une véritable hécatombe! C'est par ces mots que j'ai répondu au message envoyé, ce mercredi, par André Bar. Voici le contenu :

Bonjour Mehdi

Pour info

A+    André

Ce message était suivi de l'envoi d'origine :

From Mich Moulin :

La triste nouvelle est son dernier soupir ce dimanche 15 juillet à 14 heures peu avant ses 89 ans. Claude était près de lui.
L'incinération a eu lieu ce lundi à México. Un hommage sera rendu plus tard ce mois - ci à Rivera Alta, Ajijic, Jalisco, México avec le 904 Wing Canadien - Chapala et ses amis.

( membre/lid VTB 2000 - 2008, CV en pièce jointe/aangehecht )

Raoul Schreiden naît le 18 juillet 1923. Au mois de mai 1940, alors civil, il est blessé durant l'invasion allemande. Comme de nombreux jeunes brûlant de se battre, il quitte la Belgique occupée pour rejoindre la Grande - Bretagne ( février 1941 ). Pendant son périple à travers la France, Raoul est arrêté à Banyuls et emprisonné à Perpignan. Parvenant à s'évader, il effectue quelques travaux sur la Côte d'Azur. Comme bon nombre de candidats à l'évasion, il traverse les Pyrénées, puis l'Espagne, sans se faire arrêter. Raoul arrive au Portugal, à Lisbonne, via Bragança.

A présent, son odyssée se poursuit sur les flots. Il embarque sur le " René - Paul ", un chalutier belge, à destination de Gibraltar. Arrivé sur place, Raoul embarque à bord du " Sobiesky ". Il foule le sol britannique à Greenock, en Écosse. Son désir de se battre le pousse, comme beaucoup de jeunes hommes, à s'engager dans la Royal Air Force. Comme disait Ernest " Nenesse, Titine N°1, Loopy " Loop, ancien mitrailleur sur B - 25 Mitchell au 98 Squadron ( 1925 - 2011 ) :
  • " Quand on a 18 - 20 ans, on veut aller à l'aviation. "
Avant toute chose, il doit signer un engagement au sein des Forces belges en Grande - Bretagne. Sans cela, il ne peut entrer directement dans la R.A.F. Après avoir reçu une instruction militaire, en " Kaki ", il passe au dépôt de l'Aéronautique Militaire belge.

Aircraftman Raoul Schreiden,
élève - pilote au sein de la R.A.F.
( collection André Bar )

Engagé dans la R.A.F., Raoul débute sa formation de pilote à l'E.F.T.S. ( Elementary Flying Training School ) de Scarborough. Comme de très nombreux futurs navigants, il part pour le Canada, à bord du " Queen Elizabeth ", afin de poursuivre l'entraînement. Voici son parcours au Canada :

 Élèves - pilotes belges à Moose Jaw.

De gauche à droite :

Wathieu, Pax, V. Pacco, Boels, Doncq, Schreiden, Béduwé et Gigot.

( collection André Bar )
  • E.F.TS. de De Winton, près de Calgary.
  • S.F.T.S. ( Service Flying Training School ) sur Airspeed AS.10 Oxford à Moose Jaw.
  • Reçoit son brevet de pilote et sa nomination au grade de Pilot Officer ( sous - lieutenant ), le 13 août 1943.
Au mois de septembre 1943, après son retour du Canada, il continue son entraînement avec des élèves - navigateurs et élèves - opérateurs radio sur Airspeed AS.10 Oxford, à South Cerney ( Gloucestershire ). Deux mois plus tard, il est transféré dans une O.T.U. ( Operational Training Unit ). Là, Raoul va se familiariser avec sa future monture : le bombardier moyen North American B - 25 Mitchell. Le temps de l'entraînement est terminé. Maintenant, place à l'action... et à la guerre.

Raoul Schreiden est affecté, au mois de janvier 1943, au 320 " Dutch " Squadron, une escadrille composée majoritairement de Hollandais.

Profil d'un bombardier North American B - 25 Mitchell
du 320 " Dutch " Squadron.
( collection André Bar )

Équipages hollandais du 320 " Dutch " Squadron en 1944.

Les autres membres de son équipage sont :
  • Bouman ( Air Gunner, Canado - Hollandais ).
  • Jean de Gobert ( Navigator, Belge ).
  • Jean - Pierre Vermeiren ( Air Gunner, Belge ).
Par la suite, Bouman sera remplacé par un autre Belge, Charles " Charlie " Lawarrée.

Équipage Raoul Schreiden.

De gauche à droite :

Sergeant Charles " Charlie " Lawarrée, Flying Officer Raoul Schreiden,
Pilot Officer Jean de Gobert et Flight Sergeant Jean - Pierre Vermeiren.

( collection André Bar )

Les premières missions de bombardement sont menées sur les côtes françaises, au départ de l'aérodrome de Dunsfold ( comté du Surrey ).

Flying Officer Raoul Schreiden assis 
dans le poste de pilotage de son B - 25.
( collection André Bar )

Le 6 juin 1944, il participe au débarquement en Normandie. Ensuite, Raoul et son équipage participe activement aux campagnes de France et de Belgique. Après trois ans d'absence, il retrouve le sol belge lorsque le 320 " Dutch " Squadron est transféré à B58 Melsbroek ( actuelle province du Brabant flamand ), le 18 octobre 1944.

Membres du 320 " Dutch " Squadron à Zaventem, en 1944.

Jean - Pierre Vermeiren, Jean de Gobert et Charles " Charlie " Lawarrée
sont, de gauche à droite, en deuxième, cinquième et sixième positions.

( collection André Bar )

S'ensuivent les campagnes des Pays - Bas et d'Allemagne, où d'ailleurs, l'escadrille est transféré peu avant la cessation des hostilités ( B110 Achmer, près d'Osnabrück ), le 30 avril 1945.

Les opérations étant terminées, Raoul est transféré au Transport Command pour suivre l'écolage sur des bimoteurs civils ( ou plutôt, non - armés ). Ensuite, il est affecté au 525 Squadron à Membury.

Comme de nombreux anciens navigants belges de la R.A.F., Raoul Schreiden entre à la Sabena, le 6 mai 1946. Sa carrière de pilote civil débute sur Douglas DC - 3 et se termine, en 1982, sur Boeing 747.


P.S. : Merci à André Bar pour m'avoir transmis l'information et le document PDF.

4 commentaires:

  1. Aujourd'hui le 28/11/2012 Monsieur Jean-Pierre Vermeiren, est parti se reposer au côté du Seigneur Dieu. Un héros de guerre qui d'une certaine forme,
    donner sa vie pour la nation à la rechercher de la paix. Repose en paix grand père. Emilie Vermeiren

    RépondreSupprimer
  2. Un grand Homme s'est éteint ce 28/11/2012, Jean-Pierre Vermeiren. Un Homme qui aura gravé la mémoire de nombreux d'entre nous, un Homme qui aura fait beaucoup pour la nation mais aussi énormément pour sa famille. Je l'en remercie. Au revoir Yaya... Gregory Vermeiren

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir à tous les deux.

      Je fus surpris de lire deux messages sur cette publication. Je vous en remercie. Je tiens à vous adresser mes plus sincères condoléances. Je vais, si vous l'acceptez, publier un article sur Jean - Pierre Vermeiren.

      Puis - je me permettre de vous demander si vous avez une photo récente de lui, ainsi qu'une copie de son faire - part de décès, s'il vous plaît? Voici mon adresse E - mail : honest_abe_jr@hotmail.com.

      Je vous remercie infiniment et vous souhaite une bonne soirée.

      Bien à vous,


      Mehdi Schneyders.

      Supprimer
  3. bonsoir,
    je fais des recherches sur l'équipage du B-25 NO-O qui a été abattu le 26 novembre 1943 après un bombardement sur le site de lancement de V1 de Martinvast.
    2 membres de l'équipage ont été tués, un autre a été capturé http://francecrashes39-45.net/page_fiche_av.php?id=2118
    mais Reginal Overwijn (ou Overwyn) a réussi avec l'aide des résistants locaux à échapper aux occupants et à rejoindre l'Angleterre via Paris, les Pyrénées, et l'Espagne.
    Parmi les résistants, mon beau-père et son père qui l'ont caché à Cherbourg pendant plusieurs jours.
    Merci de tout renseignement ou contact.
    YP

    RépondreSupprimer